Consciente de l’importance de garder des liens familiaux ou communautaires pour favoriser l’insertion sociale du détenu, l’Administration met en œuvre différents moyens pour favoriser ces contacts pendant la détention.

Contacter un détenu

Chaque détenu a la possibilité de communiquer avec ses proches et son avocat par écrit et peut recevoir des lettres de toute personne.

Vous êtes donc libre de vous adresser à une personne détenue par voie écrite en indiquant le nom complet de la personne détenue et la boîte postale du centre pénitentiaire au sein duquel elle est hébergée.

Sauf exceptions, les lettres sont contrôlées dans le but de sauvegarder l’ordre intérieur et la sécurité des établissements de détention.

Veuillez noter que les colis ne peuvent pas être envoyés par voie postale.

Visiter un détenu

Obtenir une autorisation de visite

La procédure pour obtenir une autorisation de visite varie en fonction du statut de la personne détenue qui reçoit la visite.

Visiter une personne en détention préventive

Pour la première visite tout visiteur doit être en possession d’une autorisation délivrée par le magistrat compétent.

Le cas échéant, les membres de la famille et alliés en ligne directe (art. 229 du règlement grand-ducal du 24 mars 1989 concernant l’administration et le régime interne des établissements pénitentiaires) tels que parents, frères et sœurs, oncles et tantes, devront fournir la preuve de leur lien de famille (livret de famille, acte de naissance ou autre).

En cas d’accord, un permis de visite sera remis au visiteur par le bureau accueil des visiteurs.

Visiter une personne condamnée

Les membres de la famille et alliés en ligne directe (art. 229 du règlement grand-ducal du 24 mars 1989 concernant l’administration et le régime interne des établissements pénitentiaires) tels que parents, frères et sœurs, oncles et tantes, peuvent rendre visite à une personne détenue après vérification du lien de famille. Le cas échéant, ces personnes devront fournir une preuve de leur lien de famille (livret de famille, acte de naissance etc.)

Pour recevoir la visite d’autres personnes, le condamné est obligé de faire une demande moyennant le formulaire prévu à cet effet.

En cas d’accord, un permis de visite sera remis au visiteur par le bureau accueil des visiteurs.